Cedar News
أخبار لبنان والعالم

RAHI MET EN GARDE CONTRE LE BLOCAGE DES ÉLECTIONS

patriarc

Le patriarche maronite, le cardinal Béchara Boutros Rahi, a présidé la messe dominicale dans l’église du siège patriarcal de Bkerké.

Le prélat a mis en garde, dans son homélie, contre le blocage des prochaines élections.

Il a affirmé que la loyauté, tout comme la neutralité, sont deux conditions essentielles pour la réussite du partenariat et de l’égalité.

« Nous aspirons avec tous les Libanais, avec impatience, à la nécessité urgente de tenir les élections législatives de mai prochain, afin de doter le pays de nouvelles élites nationales et morales, de partis innovants et pionniers, de forces positives pour le changement », a-t-il dit.

« Ainsi, le nouveau parlement pourra mettre en place des gouvernements équilibrés offrant un nouveau style de gouvernance et un partenariat national moderne. Ensuite, nous attendons avec impatience les élections présidentielles d’octobre prochain, afin que les deux scrutins soient une plate-forme de salut pour le Liban et son peuple de ses tragédies accumulées et continues, et pour que chaque composante libanaise se sente partenaire à part entière dans la patrie et l’autorité centrale et régionale, dans le cadre d’une loyauté absolue au Liban. La loyauté, comme la neutralité, sont deux conditions à la réussite du partenariat national et de l’égalité », a-t-il ajouté.

« Par conséquent, nous exhortons toutes les forces politiques, partisanes et insurrectionnelles, à donner la priorité à l’intérêt suprême du Liban et à prendre part aux prochaines élections législatives avec l’intention du changement, non pas de l’annulation. Nul ne peut prétendre accaparer la volonté des citoyens et les représenter. Mais les élections, d’un autre côté, doivent être une occasion démocratique de tenir pour responsables tous ceux qui ont impliqué le pays dans la corruption financière, la déviation nationale, l’effondrement économique, la détérioration morale, la dégénérescence civile et la délinquance judiciaire, et ont causé la perturbation des institutions, l’émigration des jeunes et des familles et la destruction de l’État », a-t-il expliqué.

« Méfiez-vous de recourir à la perturbation de ces élections législatives et présidentielles à des fins suspectes. Le blocage du gouvernement, l’escalade politique et médiatique croissante, la provocation continue, la fabrication de problèmes diplomatiques, l’utilisation de la justice pour affaiblir malicieusement les opposants et l’inversion des priorités ne rassurent ni le peuple ni les frères et amis du Liban. Ces faits ne peuvent être utilisé comme excuse pour reporter ou annuler les élections. C’est une violation flagrante de la constitution », a-t-il enfin mis en garde.

مسؤولية الخبر: إن موقع "سيدر نيوز" غير مسؤول عن هذا الخبر شكلاً او مضموناً، وهو يعبّر فقط عن وجهة نظر مصدره أو كاتبه.
مواضيع تهمك

Comments are closed.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More