آخر الأخبار
Cedar News
أخبار لبنان والعالم | سيدر نيوز

L’APPEL AU DIALOGUE DU CHEF DE L’ETAT RESTE OUVERT

LAPPEL AU DIALOGUE

 Le bureau de communication de la présidence de la république a publié le communiqué suivant : 
A la suite des consultations tenues par le Président de la République, le général Michel Aoun, avec les chefs du Législatif et du Gouvernement ainsi que des chefs de blocs parlementaires au sujet de l’appel au dialogue, il est apparu que la position d’un certain nombre d’entre eux oscillaient entre le refus de consulter et le refus de dialoguer, ce qui les tient responsables des conséquences de l’obstruction continue et globale des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire.
L’appel au dialogue du Président de la République reste ouvert. En espérant que le sens patriotique des boycotteurs l’emportera sur tout autre intérêt, il les appelle à cesser leur arrogance et à regarder la souffrance du peuple libanais et à engager au plus vite un dialogue franc afin de décider nous-mêmes de notre avenir sur la base d’une volonté nationale et afin de ne pas nous imposer un avenir contraire à ce que nous souhaitons pour notre patrie.
Le torpillage continu du Conseil des ministres est un torpillage  délibéré du plan de relance financière et économique, sans lequel il n’y a pas de négociations avec le Fonds monétaire international ou avec d’autres, et donc pas d’aides ou de réformes, mais plus de déconfiture de l’Etat et une aggravation de l’effondrement. Cela en soi est un crime impardonnable contre un peuple qui souffre toute la journée de plus en plus à cause de crises héritées qui s’aggravent et de la négligence délibérée des responsables de trouver des solutions efficaces.
Les torpilleurs du dialogue et ceux qui le refusent se reconnaissent et les Libanais les reconnaissent. Ceux-là assument la responsabilité de la perte des citoyens de leur argent et la perte de l’Etat de ses ressources. Ils assument également l’incapacité du citoyen à assurer son pain quotidien et ses filets de sécurité sociale.
Le Chef de l’Etat, remerciant les personnes qui se sont présentées et  ont répondu à son invitation, déclare qu’il poursuit sans hésitation son appel au dialogue et qu’il est prêt à prendre toute initiative ou décision visant à protéger le Liban et les Libanais. Le dialogue est supposé tourner autour d’un plan de redressement financier et économique du pays et de dossiers liés à la réforme du système par la décentralisation administrative et financière élargie et de la stratégie de défense.
Cet engagement est au cœur du serment du président de respecter la constitution et les lois et de préserver l’indépendance et l’intégrité territoriale de la nation. Le Président de la République ne ménagera aucun effort pour reprendre le dialogue et l’animer selon l’agenda des sujets qu’il s’est fixé. Il espère toujours que toutes les parties sauront assumer leur responsabilité nationale, nécessaire pour sauver le Liban et son peuple.
 

مواضيع متعلقة

GEAGEA CONDAMNE L’ATTAQUE D’ABOU DHABI

Comments are closed.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com