Cedar News
أخبار لبنان والعالم

10ÈME ÉDITION DU « CHOIX GONCOURT DE L’ORIENT » :
LE PRIX DÉCERNÉ À « S’ADAPTER » DE CLARA DUPOND-MONOD

10EME EDITION

 Suite à la délibération à huis clos du grand jury étudiant du Prix littéraire francophone régional « Le Choix Goncourt de l’Orient 2021 », organisé par l’Agence Universitaire de la Francophonie au Moyen-Orient en partenariat avec l’Institut français du Liban, le Prix a été décerné aujourd’hui à (S’adapter), de Clara Dupond-Monod publié chez les éditions Stock.

مواضيع متعلقة

Gas station manager fired for mistakenly setting gas to 69…

Le livre lauréat a été choisi au 2ème tour du scrutin avec 19 voix sur 33.

La crise sanitaire due à la pandémie du COVID19 n’a pas eu raison de cette compétition devenue un événement culturel annuel attendu par les facultés de lettres des universités de la région. La délibération du jury et la proclamation du résultat ont eu lieu cette année au Centre d’Employabilité Francophone (CEF) de Beyrouth (AUF), en présence de la lauréate du prix 2020, la romancière camerounaise et militante féministe Djaili Amadou Amal, du directeur de l’AUF Moyen-Orient M. Jean-Noël Baléo, et de la directrice de l’Institut français du Liban Mme Marie Buscail. Ils se sont déroulés suivant un format hybride, en raison de la situation sanitaire encore dégradée.  Ainsi, des jurés ont voté sur place et d’autres ont voté par visioconférence.

Le jury était composé de 33 jurés, représentant 33 universités de 11 pays du Moyen-Orient : Djibouti, Égypte, Émirats arabes unis, Irak, Iran, Jordanie, Liban, Arabie Saoudite, Palestine, Soudan, et Chypre. La mobilisation et le soutien des ambassades de France et Instituts français à Amman, Bagdad, Téhéran et Khartoum ainsi que du Consulat général de France à Jérusalem (Territoires Palestiniens) ont contribué à la réussite de cette édition auprès des universités jordaniennes, irakiennes, en Iran, palestiniennes et soudanaises.

Marquée par la participation à distance du Président de l’Académie Goncourt M. Didier Decoin, la proclamation du Prix a été annoncée en arabe et en français par deux étudiants du grand jury. Elle a été suivie d’un débat public et retransmis en ligne entre les étudiants, modéré par la présidente du grand jury, Mme Salma Kojok, romancière francophone. Le Président Decoin a annoncé une nouveauté pour 2022 : la meilleure critique littéraire du roman lauréat fera gagner à l’une ou l’un des étudiants un voyage à Paris pour assister en novembre prochain à la proclamation du Goncourt 2022.

Le Directeur de l’AUF Moyen-Orient, M. Jean-Noël Baléo, a salué cet événement qui était conçu pour promouvoir la langue française au sein des universités du Moyen-Orient, en particulier dans les départements de français dont il participait souvent à la structuration pédagogique, grâce à l’introduction de l’étude des productions littéraires francophones les plus contemporaines dans les cursus, ce qui favorisait l’innovation et le renouvellement de fait des pratiques pédagogiques. Il s’agissait aussi de développer les compétences chez les étudiants d’exercice du jugement critique à travers la lecture, les débats et les délibérations.

De son côté, la Directrice de l’Institut français du Liban Mme Marie Buscail a exprimé ses félicitations aux jeunes et aux établissements qui se sont mobilisés pour faire vivre une nouvelle fois ce prix. Elle a souligné le soutien de l’Ambassade de France au Liban et de l’Institut français du Liban aux objectifs poursuivis par le Choix de l’Orient, au bénéfice de la francophonie, de la circulation des idées et des liens entre jeunes du monde francophone à travers la littérature. Elle a également mis l’accent sur la portée de ce prix dans la région et au-delà. À ce titre, elle a rappelé l’engagement de l’Ambassade de France au Liban et de l’Institut Français dans la mise à disposition des ouvrages pour les universités libanaises et dans le soutien aux éditeurs engagés dans la traduction en arabe et la publication du roman lauréat.

Le lauréat du Prix « Le Choix Goncourt de l’Orient » verra son roman traduit en arabe et les activités qui accompagnent la désignation du Prix se prolongeront tout au long de l’année 2022.

En amont de la proclamation, une rencontre littéraire avec Djaili Amadou Amal a eu lieu le 13 janvier 2022 au Café des Lettres de l’Institut français du Liban, suivie d’une séance de signature, durant laquelle lui a été remis son livre « Les impatientes » traduit vers l’arabe par « Dar el Farabi ».

Au menu de cette rencontre littéraire conviviale, figurait son roman « Les impatientes » inspiré de son adolescence et couronné l’année passée par les étudiants du Moyen-Orient, qui met en exergue la lutte des femmes contre la violence exercée à leur encontre, contre le mariage forcé, le viol conjugal, la polygamie… Un débat qui a passionné les amoureux de la littérature venus au Café des Lettres pour rencontrer une écrivaine engagée au parcours exceptionnel.

مواضيع تهمك

Comments are closed.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More